CRYPTO COFFRE

La blockchaine : un coût énergétique problématique — explications des analystes de CRYPTOCOFFRE.COM sur le forum.

L’entreprise CRYPTOCOFFRE.COM a lancé un forum de discussion sur lequel professionnels et néophytes peuvent échanger autour de l’évolution des crypto-monnaies.

Les crypto-monnaies sont indéniablement liées à la technologie Blockchain. Cet article fait le point sur le coût énergétique exponentiel, une limite du registre numérique des monnaies virtuelles. Certains s’interrogent sur sa capacité future à contenir les informations de transactions ultérieures, d’autres espèrent établir une solution technique. Vous pouvez rejoindre les discussions des analystes de CRYPTOCOFFRE.COM en vous inscrivant sur le forum.

La blockchaine : un système énergivore ? L’avis des analystes de CRYPTOCOFFRE.COM sur le forum.

CRYPTOCOFFREMichel Barne, directeur d’études à Télécom École de Management rappelle que « la blockchaine est un registre qui grossit au fur et à mesure qu’on l’utilise et cela a un coût énergétique qui croît dans le temps. » Un registre partagé par les banques pourrait ainsi atteindre plusieurs millions de gigaoctets (Go) en très peu de temps. Des données qui devront être stockées sur les serveurs des institutions financières, précisent les commentateurs de CRYPTOCOFFRE.COM sur le forum. La Blockchain du Bitcoin contient aujourd’hui 78 Go de données et consomme aux alentours de 600 MW d’énergie pour fonctionner. Cette valeur correspond au cinquième de la capacité de la centrale nucléaire d’EDF en projet à Hinkley Point. D’après un administrateur de l’entreprise américaine spécialisée dans la validation de transactions en Bitcoin, Bitfury, la base de données publique du Bitcoin coûterait au total 400 millions d’euros par an, en considérant l’électricité, l’équipement et les centres de données. La bonne nouvelle pour les investisseurs est que ces coûts seront moins élevés avec une blockchaine privée, un type de registre que les banques et les assureurs sont en train de développer.

Des solutions pour y remédier — recommandations recueillies par l’équipe de CRYPTOCOFFRE.COM sur le forum.

Des experts analysent actuellement des solutions pour atteindre une consommation énergétique optimale. On retrouve par exemple, l’utilisation du cloud computing qui permettrait aux différents utilisateurs de la blockchaine de ne conserver qu’une partie du registre de transactions au lieu de sa totalité. Le groupe Bitfury travaille également de son côté pour améliorer son efficacité énergétique. Cette entreprise américaine spécialisée dans la validation de transactions en Bitcoins utilise une combinaison d’énergie géothermique et hydroélectrique pour alimenter ses serveurs situés en Islande.

Soyez le premier à commenter cet article en vous rendant sur le site CRYPTOCOFFRE.COM et accéder au forum.