Le Bitcoin, encore marqué par une affaire criminelle – la discussion est ouverte sur le forum de CRYPTO COFFRE

Le Bitcoin suscite la controverse et le forum lancé par la société CRYPTO COFFRE ne manque pas d’ouvrir le débat.

Une nouvelle infraction liée aux crypto-monnaies vient secouer le monde de la finance: la disparition massive de Bitcoins, survenue au Japon. Le patron de MtGox, une plateforme d’échange de la devise digitale, aurait planifié une fraude depuis 2013. Les internautes en parlent sur le forum de CRYPTO COFFRE.

Les dangers du Bitcoin expliqués sur le forum de CRYPTO COFFRE.

Le Bitcoin offre certes, une liberté et un anonymat dans les échanges commerciaux, mais les utilisateurs ont conscience que ce caractère décentralisé des crypto-monnaies est également propice aux arnaques. Les autorités de réglementation soulignent les dangers de la transparence trop accentuée des Bitcoins, notamment lors de la faillite de MtGox en 2014 ou également lorsque des affaires criminelles étaient apparentées à l’utilisation de Bitcoins. Les analystes évoquent sur le forum de CRYPTO COFFRE, l’affaire du site Silk Road, une plateforme créée en 2011 et qui proposait toutes sortes de drogues payables en Bitcoins. Ce site, surnommé eBay de la drogue, a été fermé par les autorités américaines. En 2014, les enquêteurs d’Europol ont également identifié un site pédopornographique qui vendait des vidéos, des photos et autres services, exclusivement contre des Bitcoins. Lors du procès Silk Road, en janvier 2015, les avocats du créateur du site, Ross Ulbricht, ont tenté de convaincre les jurés que le véritable fondateur était en réalité Mark Karpelès, allégations que ce dernier avait fermement démenties.

850 000 Bitcoins disparus – explications des experts sur le forum de CRYPTO COFFRE.

Le patron de MtGox, une plateforme d’échange de Bitcoins, basée au Japon, est accusé d’avoir falsifié les données du système informatique de sa société, pour s’emparer des fonds versés par ses clients. Des fonds qui sont estimés à 850 000 Bitcoins, soit près de 355 millions d’euros. Lors de son arrestation, il était vêtu d’un T-Shirt bleu avec une inscription « Effortless french » (Français sans effort) et d’une casquette baissée sur le visage. Sa plateforme avait stoppé ses transactions en Février 2014, prétendant être victime d’attaques informatiques. Après enquêtes et analyses des autorités, il s’avère que Karpelès avait lui-même organisé la disparition des Bitcoins investis par ses clients sur sa plateforme.

Pour réagir à cet article, vous pouvez vous rendre sur le forum de CRYPTO COFFRE.