Le Bitcoin consomme autant d’électricité que 158 pays, le sujet est discuté sur le forum de CRYPTOCOFFRE

Toutes les semaines, de nouveaux sujets concernant l’évolution et l’environnement des crypto-monnaies sont discutés sur le forum de la société CRYPTOCOFFRE.La crise de 2008 a beaucoup marqué le monde de la finance. C’est d’ailleurs pour minimiser au maximum les risques d’une telle crise que les crypto-monnaies ont été inventées. Le Bitcoin est le premier à avoir vu le jour. Créé par un certain Satoshi Nakamoto, le Bitcoin a été conçu de manière à ne dépendre d’aucune autorité (ni banque ni État). Toutefois, cette décentralisation est à la fois la force et la faiblesse du Bitcoin. Force, car c’est cette caractéristique qui lui a valu sa célébrité. Faiblesse, car le procédé permettant de rendre fonctionnelle cette monnaie numérique requiert beaucoup d’électricité. Et, sur son forum, CRYPTOCOFFRE ouvre le débat à ce propos.

30, 23 térawattheures engloutis en 11 mois, les équipes de CRYPTOCOFFRE s’expriment

La célébrité et la performance du Bitcoin ne sont plus un secret pour personne. Toutefois, un des faits qui inquiètent les analystes, et que tout le monde ne connaît pas, à propos de cette crypto-monnaie est sa gourmandise en électricité. À l’heure où la protection de l’environnement et le développement durable sont d’actualité, le Bitcoin n’est pas vu d’un bon œil par les défenseurs de l’environnement. En effet, en seulement 11 mois (entre le 1er janvier 2017 et le 27 novembre 2017), cette monnaie virtuelle a consommé plus d’électricité (30,23 térawattheures) que l’Irlande en une année (25 térawattheures). Cette quantité d’énergie est nettement supérieure à la consommation de 158 pays à travers le monde (dont la majorité se trouve en Afrique). Par ailleurs, selon les avis des analystes sur le forum de CRYPTOCOFFRE, cette voracité en électricité s’accentuera avec la montée du Bitcoin.

Le minage nécessite une quantité astronomique d’électricité selon les experts de CRYPTOCOFFRE

La question qui se pose au vu de ces chiffres concerne avant tout la raison pour laquelle le Bitcoin est aussi énergivore. Pour y voir plus clair, rappelons que cette crypto-monnaie est décentralisée. Ainsi, son fonctionnement se fait en réseau et dépend entièrement des mineurs. Ces derniers sont chargés d’effectuer la validation des blocs de transactions. Comme rétribution, ils gagnent des unités de Bitcoin. Or, pour pouvoir effectuer le minage, des machines performantes et énergivores sont requises. Et, avec le cours du Bitcoin qui ne cesse d’augmenter, de nombreuses personnes seront tentées de participer à l’opération de minage, et accroître ainsi la consommation d’électricité du réseau.

Si discuter à propos de sujets similaires à celui-ci vous intéresse, vous pouvez vous inscrire sur le forum de CRYPTOCOFFRE.